Blogue

Devenir Allié

 « L’éducation mène à l’illumination. L’illumination ouvre la voie à l’empathie. L’empathie annonce la réforme. » Dans son livre « Visages au fond du puits : La permanence du racisme » (Faces at the Bottom of the Well: The Permanence of Racism,) le regretté Dr. Derrick Bell, professeur de droit à Harvard, conteste cette citation et l’idée que l’éducation puisse conduire à la réforme sociale, en particulier en matière de racisme. Bell remet donc en question l’idée que comprendre la discrimination raciale mènera automatiquement à l’élimination des attitudes racistes, soulignant que le progrès racial n’est pas garanti. Il voit le racisme comme un intérêt matériel profondément enraciné, difficile à éradiquer par l’éducation, et le décrit comme un mélange complexe de culpabilité, responsabilité et pouvoir. Je suis en accord avec cette perspective.

En février, le Canada met en avant l’histoire des Africains déracinés par l’esclavage pour souligner l’importance de l’histoire noire dans la lutte pour la justice raciale. Cependant, je plaide pour une plus grande attention sur le lien entre l’histoire et l’oppression systémique actuelle, arguant que la résistance noire ne devrait pas être limitée à un mois mais reconnue toute l’année comme un effort continu pour l’égalité et la justice.À la suite du tragique assassinat de George Floyd en 2020, la notion d'”alliance” dans le mouvement de l’activisme pour la justice sociale a gagné en importance. Cependant, cette notion est parfois entachée par un manque de sincérité et le danger d’adopter un comportement purement performatif.

En 2022, pendant le Mois de l’histoire des Noirs, notre organisme la Coalition Rouge a dénoncé un incident survenu dans une école secondaire de Longueuil qui a mis en lumière la nécessité pressante de combattre les stéréotypes raciaux. Un parent blanc s’est senti troublé par un devoir de français donné à sa fille de septième année, qui présentait de manière stéréotypée un “gangster” comme une personne racialisée, en utilisant des images qui renforçaient des stéréotypes négatifs. Malgré ses plaintes, il a été surpris d’apprendre que ce devoir était utilisé par ce professeur depuis trois ans sans susciter de réactions de la part de quiconque.

Un an plus tard, toujours pendant le Mois de l’histoire des Noirs en 2023, la Coalition Rouge a dénoncé un collège privé à Rigaud, au Québec, pour racisme systémique et discrimination, en particulier contre les étudiants noirs qui faisaient face à du racisme quotidien, y compris des abus physiques et verbaux, parfois devant le personnel. Malgré les plaintes, l’école n’avait pas agi. L’intervention de la Coalition Rouge a exigé une action immédiate pour éliminer le racisme et garantir un environnement sûr et inclusif, ce qui a conduit l’école à accepter leurs demandes.

Malgré ces défis, je souligne l’importance cruciale pour les alliés de s’informer et d’exploiter leur position privilégiée pour soutenir autrui. Une enquête menée en 2021 par l’Institut Angus Reid révèle que 58 % des jeunes Canadiens, y compris les étudiants blancs, ont été témoins d’intimidation raciale dans les établissements scolaires. Ce constat alarmant met en lumière un déficit de sensibilisation et une certaine réticence de la part du corps enseignant à lutter contre le racisme. Je plaide ici pour la mise en œuvre d’initiatives concrètes visant à créer des environnements éducatifs véritablement inclusifs, où chaque enfant se sent respecté et valorisé.

Pour mettre en avant l’importance du point du Dr. Bell, je suis convaincu qu’il est crucial de reconnaître que dans la lutte contre le racisme, l’alliance joue un rôle inestimable. Cependant, il est essentiel de comprendre qu’être un allié va au-delà de simplement se déclarer non raciste. Une véritable alliance exige un engagement en faveur de l’antiracisme actif.

Chers alliés, vos actions sont cruciales. Lorsque vous êtes témoin de discrimination fondée sur la race, il est impératif de parler et de la signaler. Si vous rencontrez quelqu’un qui tient des propos racistes, défiez-le ; si vous êtes confronté à une blague raciste, ne la cautionnez pas par un rire – au contraire, dénoncez-la et signalez-la. Votre position proactive est vitale pour favoriser une société plus inclusive et équitable.

 

Par Alain Babineau.

Alain (Al) Babineau a pris sa retraite en tant que Sergent d’état-major de la Gendarmerie royale du Canada en 2016 après 30 ans de service comme policier. Il possède un Juris Doctor et un Baccalauréat en droit civil de la Faculté de droit de McGill, ainsi que d’autres diplômes en criminologie et résolution de conflits. Actuellement, il poursuit un Master en droit à McGill et occupe des postes de direction dans des organisations liées à la sécurité publique et la défense des droits des afro-descendants et minorités.

Partager ce post

À Propos

EcoAmbassadeurs est un organisme à but non-lucratif offrant des services dans les domaines de la santé, l’éducation, l’entreprendrait et l’écologie.

Articles récents

Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir les dernières nouvelles.

Posez votre question ici!

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir les dernières nouvelles.