Participation Systémique

Participation Systémique

Des inégalités de revenus aux lourdes conséquences chez les personnes racisées au Canada.


English will follow.

On parle beaucoup d’inégalités de revenus entre les hommes et les femmes, mais très peu des inégalités de revenus entre les communautés racisées et non racisées.
 
Les membres de minorités visibles, les Autochtones et les personnes handicapées font face à des obstacles à l’emploi dans différents secteurs d’activité, notamment dans la fonction publique, d’après un rapport de la Commission de la fonction publique de janvier 2021.
En effet, entre 2016 et 2017, 30,4% des candidats à la fonction publique étaient des membres des minorités visibles, mais ils n’ont représenté que 24,7% des nominations.
 
De plus, selon une récente étude réalisée par Statistique Canada, être noir au Canada, c’est obtenir un salaire moins élevé d’environ 26 %, c’est être confronté à un taux de chômage plus élevé, et être, bien trop souvent, victime de discrimination à l’emploi.
 
Quelques chiffres :

  • En 2015, un homme noir gagnait, en moyenne, environ 15 000$ de moins que les autres hommes;
  • En 2016, une femme noire avait presque deux fois plus de risques que les autres d’être victime de discrimination sur son lieu de travail;
  • En 2016, le taux de chômage chez les Autochtones était deux fois plus élevé que chez les non-autochtones
  • Ces chiffres mettent en avant des discriminations systémiques à l’emploi, ainsi que les barrières invisibles auxquelles les communautés noires et Autochtones font face, tant au niveau économique que social.
De plus, la crise de la COVID-19 n’a fait qu’empirer cet écart avec les nombreuses pertes d’emploi et les fermetures de beaucoup de petites entreprises dirigées par les minorités visibles.

 
Nous pensons que les entreprises du secteur privé ont un rôle à jouer pour réduire ces inégalités en collaborant avec des initiatives comme Participation Systémique, afin de lutter contre les obstacles systémiques à l’emploi, et accroître les ressources, les programmes et les services qui abordent les obstacles à l’emploi pour les personnes racisées.

Income inequalities with serious consequences for people of color in Canada.

We often talk about income inequalities between men and women, but very little about income inequalities between racialized and non-racialized communities.
 
Visible minorities, Indigenous people and people with disabilities face employment obstacles in a variety of industries, including public services, according to a January 2021 Public Service Commission report.
In fact, between 2016 and 2017, 30.4% of candidates for the public service were members of visible minorities, but they represented only 24.7% of appointments.
 
Besides, according to a recent study by Statistics Canada, being Black in Canada means getting a 26% lower salary, facing a higher unemployment rate, and being often victim of employment discrimination.
 
Some statistics show that:

  • In 2015, Black men earned, on average $ 15,000 less than other men on a yearly basis
  • In 2016, Black women were almost twice at risk of being discriminated against in their workplace, compared to other women
  • In 2016, the unemployment rate for Aboriginal people was twice as high as non-Aboriginal people.

These figures highlight systemic employment discriminations, as well as the invisible barriers Black and Indigenous communities face, both economically and socially. In addition, the COVID-19 pandemic has worsened this gap with numerous job losses and the closures of many small businesses run by visible minorities.
 
We believe that businesses in the private sector have a major role to play in reducing these inequalities by collaborating with initiatives like Systemic Participation, to tackle employment-related systemic barriers and to increase resources, programs and services addressing employment obstacles for people of color.

This article is part of the campaign Systemic Participation. Funded by Heritage Canada :

Systemic ParticipationHeritage Canade